Visuel_blog_BaobabLab

RENCONTRE AVEC OÉ, NOTRE PARTENAIRE ET FOURNISSEUR EN VINS BIO ET ENGAGÉS

Aujourd’hui, lumière sur l’un de nos fidèles partenaires et fournisseurs :

Les vins Oé, ce sont des vins bio, pensés main dans la main avec les vignerons conscients de leur rôle et de leur impact, certifiés en agriculture biologique.

Leur mission : promouvoir la viticulture durable et changer la manière de consommer en proposant des vins bio, vegan et zéro pesticide. Oé est certifiée B Corp, signifiant qu’elle répond à des exigences sociétales et environnementales, de gouvernance et de transparence envers ses consommateurs et également en interne.

Pour vous en faire découvrir un peu plus sur cette chouette marque, on vous partage notre échange avec Thomas, co-fondateur de Oé.

 

 

Bonjour Thomas, parle nous un peu de toi. Quel est ton parcours ? 

Je suis Thomas, co-fondateur de Oé avec mon associé Fx depuis 2015. Après six années chez L’Oréal et un an chez Danone, j’ai intégré la formation Ticket For Change pour devenir “entrepreneurs du changement”. Je crois vraiment que l’entrepreneuriat est un levier énorme pour répondre aux enjeux de société. Quelques mois plus tard, Oé a vu le jour !


Quand as-tu lancé l’aventure Oé ? Quel a été l’élément déclencheur ?  

Après mon passage chez L’Oréal et Danone, je voulais vraiment lancer un projet qui avait du sens, qui porterait une grande cohérence et qui “rénove” peut être la manière dont le business est fait. J’ai rencontré Fx après ma formation avec Ticket For Change et lui aussi voulait monter un projet dans le vin. On est tous les deux hyper complémentaires et la magie a opéré !


Peux-tu nous présenter Oé en quelques mots ?

Oé, est la marque engagée du vin. On travaille main dans la main avec nos vignerons Oé pour produire de délicieux vins bio. Tous nos vins sont labellisés en agriculture biologique, vegan, zéro pesticide. On est la première marque de vin à avoir remis en place la consigne et on est certifié B Corp depuis septembre 2017. Notre mission est de promouvoir une agriculture durable et une manière de consommer bienveillante. Nous nous engageons au quotidien dans des attitudes et des choix responsables : le verre, le carton, les bouchons qu’on sélectionne, l'encre, les déchets et le papier que nous utilisons, et l'énergie renouvelable qui nous éclaire : on pense à tout et on est en perpétuelle progression. 

 


Quelles sont les grandes étapes de l’histoire de Oé ? 

On a commencé Oé en lançant d’abord une sélection de vins bio de vignerons. On s’est fait labelliser B Corp en septembre 2017 puis labellisé à nouveau en septembre 2020. En 2019 on s’est vraiment posé avec des personnes clé pour réfléchir à “comment Oé peut avoir un impact plus fort encore”. On a alors lancé nos propres vins en septembre 2019 et une nouvelle version en mai 2020. L’idée est qu’une grande partie de l'impact se fait à la vigne mais qu’une autre se fait dans “les opérations”. En prenant le contrôle des opérations, on a pu ouvrir les sujets comme le zéro déchet et la consigne. 

On a lancé nos premières collaborations en 2020 avec des artistes et personnes engagées (Le Bien par le Bon avec Tarwane, La bouteille Biodiversité avec L’Atelier Bingo et le coffret avec le mouvement “ça commence par moi”). 

En 2020, Oé a annoncé être la première marque de vin en France à relancer la consigne. C’est game changer en termes d’écologie ! 

Si ça vous dit, on a recensé toutes les belles choses de 2020 dans cet article.


Si tu ne devais retenir qu’un seul moment de toutes ces années, lequel ça serait ? 

Je retiendrai la consigne lancée l’an dernier. On nous a dit “vous faites fausse route”, “ça ne fonctionne pas”. Et maintenant c’est live, dans de nombreuses villes en France. C’est une belle preuve qu’à 10, on peut faire des choses que des grands groupes n’arrivent pas à mettre en musique. 

Après, une chose que j’aime énormément mais qui n’est pas un unique moment, c’est notre vie d’équipe : nos déjeuners ensemble, nos réflexions, ce que chacun apporte ici et là, les intuitions, etc. 


As-tu une anecdote de tes débuts à nous raconter ?

Oui ! Celle audacieuse, où j’ai pris mon sweat et mon vélo un matin pour aller à la rencontre de Nicolas Hulot, alors encore ministre. Je me suis mis sur son chemin, on a échangé 1 min avant de prendre un selfie et cela a terminé par le fait que nous sommes devenu fournisseurs du Ministère de l’Ecologie :)


Quels sont vos principaux engagements en faveur de l’environnement ? 

Il y a deux niveaux : chez le vigneron et dans nos opérations. 

On cherche à promouvoir des vignerons en bio, qui mettent la biodiversité au profit de leur vigne pour produire des vins sans pesticide. On consacre d’ailleurs 1% de notre chiffre d’affaires pour aller plus loin encore avec eux sur les aspects de biodiversité. 

Côté opérations, tout est pensé pour être le plus écologique possible. chaque choix est fait dans ce sens. Pas de caspsule sur les vins, bouchons en liège naturel, papier recyclé, etc. Oé est le premier acteur dans le vin à remettre en place la consigne, ce qui est game changer en termes d’écologie. Cette année, le focus est de déployer la consigne et d’avancer à fond sur le zéro déchet avec des initiatives fortes. 

 


Comment qualifierais-tu le profil type de vos clients ?

Pour être franc, c’est dur de sortir un profil type. Les clients Oé sont des personnes engagées, consciencieuses, en chemin. On note que la communauté Oé est plus féminine et les tranches d’âge sont bien étalées. Notre communauté est en mouvement et ensemble on progresse !


Quelles sont les perspectives pour Oé ? Quels sont vos futurs défis à relever ? 

On a 4 sujets majeurs je dirais : déployer la consigne, faire un grand pas en avant sur le zéro déchet. Ces deux sujets nous permettent de faire “moins mal”. Mais on va aussi beaucoup avancer sur le Programme Oé pour la Biodiversité - ici on fait du bien ! Le dernier sujet est au commerce, où on a encore beaucoup de chemin à réaliser pour offrir les vins Oé au plus grand nombre !

 

Si tu devais résumer Oé en 3 mots…

Je dirais la simplicité (des relations, entre nous ici, avec nos partenaires. Cette simplicité nous permet la folie comme la consigne). J’ajouterais le bon, au goût comme pour la planète et enfin le bien : on croit vraiment qu’on peut, qu’on doit faire le bien. C’est possible, alors en avant !

Nos partenaires

March 31, 2021